Le discours royal du 20 août 2013 et l'obligation d'une évaluation du Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle - موقع الأستاذ

728x90 AdSpace

آخر المستجدات
الأربعاء، 20 أغسطس، 2014

Le discours royal du 20 août 2013 et l'obligation d'une évaluation du Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle

Le discours royal du 20 août 2013 et l'obligation d'une évaluation du Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle
Le discours royal du 20 août 2013 et l'obligation d'une évaluation du Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle
Med El khodari,Inspecteur,O.P,Casablanca 
Point de vue
Déjà une année (presque) s'est écoulée depuis le discours royal du 20 août 2013.Un discours royal ciblé sur l'éducation, critiquant, ainsi, la politique suivie par l'actuel gouvernement.Un discours royal qui a mis l'accent,surtout,sur la qualité de l'enseignement.Celle-ci est la base d'un bon enseignement répondant à toutes les attentes et les aspirations des Marocain(e)s. Le problème des"programmes" et des "déperditions scolaires"n'ont-ils pas,en fait,une relation dialectique avec la qualité de l'enseignement? 
Des critiques claires et nettes, reprochant au gouvernement de ne pas avoir continué les acquis précédents.L'ancien Ministre,avec sa politique du pire et sans la moindre équivoque,a eu l'audace de jeter un nouveau pavé dans la marre: il a mis en cause les dispositions de la Charte Nationale d'Education et de Formation.Et le Plan d'Urgence qui a coûté 35 MMDH?
A la veille du discours royal du 20 aout 2013,la situation de notre enseignement était ainsi :
- La majorité des Académies d’E.F n’avaient pas dépassé 5% de réalisation de construction scolaire.
Les déperditions scolaires :secondaire collégial :plus que 10.80 % ,eneignement primaire :plus que 3.1%...
Nombre d’élèves par classe :plus que 40…avec 7.9 % (Primaire), 14.4% (Collège), 31.4% (Secondaire)…
 -Dépenses du P.U :(2009-2012) :85.74% du budget…
Ces chiffres et pourcentages présentés par El Ouafa,officiellement, devant la Commission d’Enseignement , de Culture et de Communication à la Chambre des Représentants.
En réalité, ces chiffres ne représentent guère la réalité que nous vivons quotidiennement… Un simple « euphémisme » pour les Marocain(e)s…  
A nous tous, après une année d'attente, d'évaluer ce qui a été réalisé par l'actuel Ministre de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle.Surtout ce qui a été réalisé dans la qualité de l'enseignement.
Certes,le présent ministère pérennise la même politique de "sourde oreille"et de"mouche du coche".Tant de problèmes qui perdurent et de négligence des cadres compétents qui peuvent contribuer à sauver la situation. Une situation éducative plus que lamentable!Pas étonnant quand une politique de"sourde oreille"se conjugue avec celle de"charlatanisme pédagogique".Un exemple: Rien que des entraves et des embuscades devant le corps inspectoral.Un ministre qui ferme la porte à double tour malgré les appels incessants des inspecteurs d'enseignement et d'autres cadres...
Et dire que nous sommes des cadres de formation, de suivi, d'accompagnement, d'évaluation,de contrôle, ...!Ce beau Maroc n'appartient-il pas à tous les citoyens et toutes les citoyennes?
Et le discours royal n’est-il pas une feuille de route pour l’édification du secteur éducatif et de formation d’un Maroc nouveau ? 
Et si on disait que «Les bons comptes font les bons amis»,je dirais «les bons comptes font les bons Ministres».
___________________________________________
Tant de choses à dire,je vous laisse lire et écouter ce petit conte pour enfants,mais également pour adultes...
                                   L'élection d'un ministre
Pays de collecte : Maroc
Fatigué de gouverner seul, le lion décide de choisir un vizir. Il organise un concours auprès des animaux de la forêt : celui qui aura vu le soleil le premier sera nommé ministre...

Le texte du conte
Le lion a depuis la nuit des temps régné seul. Il a toujours imposé sa loi en despote. Or un jour, il décide d’adopter une nouvelle façon de gouverner et de nommer un vizir à ses côtés. Il ne trouve de meilleure façon d'inaugurer cette nouvelle ère que d'organiser un concours pour la désignation de ce ministre.
Il convie tous les animaux à une grande assemblée et leur annonce sa réforme :
- Chers sujets, il est temps que je partage avec vous le pouvoir, que vous participiez à la prise des décisions et à la gérance des biens de notre Royaume. J'ai donc décidé de nommer un vizir, ce sera celui ou celle qui, parmi vous, demain, verra le premier le soleil se lever.
Le lendemain, dès l'aube, tous les animaux sont au rendez-vous, prévu au fond de la vallée. Tous ont les yeux tournés du côté de l'Est, tous excepté le hérisson qui regarde du côté opposé et s’expose à la risée de l’assemblée. Tandis que règne un silence pesant et une tension extrême, une petite voix s’élève :
- Le voici ! Le voici ! Voici le soleil Votre Majesté !
Toutes les têtes se tournent du côté de la voix. La surprise des animaux est grande lorsqu'ils voient le Roi féliciter l'ingénieux hérisson qui a remporté le concours. En effet, il a vu le reflet des rayons du soleil à l'Ouest avant que le soleil lui-même ne se lève à l'Est.
Et depuis ce jour, le hérisson est le bras droit du lion, Roi de la Forêt. 
___________________________________________
المرفقات:                                   
 - النص الكامل للخطاب الملكي 20 غشت 2013:
 - النص الكامل للخطاب الملكي 20 غشت 2013 مع تعليق للجريدة الإلكترونية"كود"
 Texte intégral du discours Royal du 20 août 2013-pdf   
-  Conte PDF + Audio: Arabe et Français
-  Le discours royal du 20 aout 2013 et l'obligation d'une évaluation du Ministère de l'Education Nationale et de la 
Formation Professionnelle   
Le discours royal du 20 août 2013 et l'obligation d'une évaluation du Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle
___________________________________________
NOTES:
La mouche du coche
Le discours royal du 20 août 2013 et l'obligation d'une évaluation du Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle
Personne totalement inutile mais affirmant apporter une aide indispensable


Le discours royal du 20 août 2013 et l'obligation d'une évaluation du Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle
L'expression est liée à une fable de La Fontaine dans laquelle, à son habitude, il utilise les animaux... ou les insectes en l'occurence, pour mettre l'accent sur les travers humains dont nous, pauvres mortels, sommes affligés...
Mieux que moi, la fable de ce grand homme de lettres saura mettre en image les subtilités de l'intrigue et les conséquences qu'il en tire...
Le Coche et la Mouche
Dans un chemin montant, sablonneux, malaisé,
Et de tous les côtés au Soleil exposé,
Six forts chevaux tiraient un Coche.
Femmes, Moine, vieillards, tout était descendu.
L'attelage suait, soufflait, était rendu.
Une Mouche survient, et des chevaux s'approche ;
Prétend les animer par son bourdonnement ;
Pique l'un, pique l'autre, et pense à tout moment
Qu'elle fait aller la machine,
S'assied sur le timon, sur le nez du Cocher ;
Aussitôt que le char chemine,
Et qu'elle voit les gens marcher,
Elle s'en attribue uniquement la gloire ;
Va, vient, fait l'empressée ; il semble que ce soit
Un Sergent de bataille allant en chaque endroit
Faire avancer ses gens, et hâter la victoire.
La Mouche en ce commun besoin
Se plaint qu'elle agit seule, et qu'elle a tout le soin ;
Qu'aucun n'aide aux chevaux à se tirer d'affaire.
Le Moine disait son Bréviaire ;
Il prenait bien son temps ! une femme chantait ;
C'était bien de chansons qu'alors il s'agissait !
Dame Mouche s'en va chanter à leurs oreilles,
Et fait cent sottises pareilles.
Après bien du travail le Coche arrive au haut.
Respirons maintenant, dit la Mouche aussitôt :
J'ai tant fait que nos gens sont enfin dans la plaine.
Ca, Messieurs les Chevaux, payez-moi de ma peine.
Ainsi certaines gens, faisant les empressés,
S'introduisent dans les affaires :
Ils font partout les nécessaires,
Et, partout importuns, devraient être chassés.
On utilise principalement dans le langage courant "jouer" ou "faire" la mouche du coche... reliant ainsi l'attitude de la personne incriminée à celle d'un personnage de théâtre "simulant" un fait plutôt que de le vivre...
Maintenant, si on y réfléchit bien... indépendamment de la prétention dont elle fait preuve, qui peut assurer que cette mouche n'a pas réellement contribué, à sa manière, à faire "bouger" les choses... ? Ne dit-on pas que le battement d'ailes d'un papillon à un endroit du globe peut influencer la météorologie dans le coin opposé ?...
Nous serions bien prétentieux nous-mêmes d'affirmer que, même lorsqu'elles semblent insignifiantes, les gesticulations des autres n'ont aucune incidence... peut-être inconscientes, qui peut savoir ?
_____________________________________________
Med El khodari,Inspecteur en Orientaion Pédagogique,Casablanca,le 06-07-2014-02 :30
_____________________________________________

موقع الأستاذ

موقع تربوي مستقل يهتم بجديد التربية والتعليم بالمغرب

للتواصل معنا يرجي زيارة صفحة تواصل معنا: موقع الأستاذ

Le discours royal du 20 août 2013 et l'obligation d'une évaluation du Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle Reviewed by موقع الأستاذ on 6:20 م Rating: 5 Le discours royal du 20 août 2013 et l'obligation d'une évaluation du Ministère de l'...

ليست هناك تعليقات:

جميع الردود تعبّر عن رأي كاتبيها فقط.